Nos experts immobiliers à Sens, Villeneuve sur Yonne, vous assurent une connaissance parfaite de votre secteur et d’un service de proximité entièrement orienté vers la qualité d’écoute et le conseil
27 Nov

Les conditions d’octroi actuelles de crédit se durcissent pour l’achat d’une maison à Villeneuve-sur-Yonne !

Vous cherchez à acheter une maison à Villeneuve-sur-Yonne ? Mauvaise nouvelle : le courtier, Vousfinancer note en cette fin d’année un durcissement global des critères d’octroi de prêts, plus sensible qu’en 2018, comme en témoignent les résultats d’un sondage interne réalisé fin octobre auprès de ses 200 agences de courtages en crédit.

En effet, près de 95 % des courtiers Vousfinancer ont le sentiment que les banques ont durci leurs conditions d’octroi de crédit (contre 64 % en octobre 2018) : pour tous les profils d’emprunteurs (selon 75 % des courtiers, contre 38 % en 2018) ou uniquement sur certains profils (pour 19 % des courtiers). Pour la majorité des courtiers, c’est sur l’apport que les banques sont actuellement les plus strictes (77 % des réponses, + 10 points par rapport à 2018) ou l’épargne résiduelle (disponible après opération) (58%) puis les revenus (52%), la qualité du bien acheté n’étant pas un critère majeur (6 % des réponses), sans changement par rapport à 2018.

« En cette fin d’année, nos courtiers constatent qu’ils ont des difficultés accrues à financer certains profils d’emprunteurs, considérés comme plus risqués ou moins rentables : essentiellement les financements à 110 %, c’est-à-dire incluant le montant du bien ainsi que l’ensemble des frais, et les revenus inférieurs à 30 000 € par an. Certaines banques refusent ces profils, mais pas toutes heureusement ! Nous avons donc encore des solutions pour ces profils, souvent primo-accédants, qui veulent eux aussi profiter du contexte de taux bas pour devenir propriétaires », explique Sandrine Allonier, porte-parole de Vousfinancer.

Ainsi, concernant les conditions d’octroi actuelles de crédit, les courtiers Vousfinancer attribuent une note de satisfaction moyenne de 2,8 sur 5 contre 3,2 en 2018, témoignant du durcissement des critères des banques en cette fin d’année. Seuls 20 % des courtiers ont donné une note supérieure à 3 sur 5 contre 33 % en 2018…

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée