Nos experts immobiliers à Sens, Villeneuve sur Yonne, vous assurent une connaissance parfaite de votre secteur et d’un service de proximité entièrement orienté vers la qualité d’écoute et le conseil
29 nov

Vous aussi devenez l’heureux copropriétaire d’un appartement à Sens !

AdobeStock_205337713

Vous souhaitez acheter un appartement à Sens ? Le savez-vous ? En France, les copropriétaires s’estiment plutôt bien lotis. Ils sont contents de leur sort, contents d’être propriétaires d’un appartement ! C’est ce qui ressort d’une enquête commandée par le Crédit Foncier. L’organisme a en effet confié au Cabinet Elabe la réalisation d’une étude sur un échantillon de 800 copropriétaires afin de connaître leur sentiment sur leur statut de copropriétaire. Les bons résultats délivrés par l’enquête pourront peut-être achever de vous convaincre d’acheter un appartement à Sens !

71 % des copropriétaires interrogés déclarent être satisfaits (15 % de très satisfaits et 56 % d’assez satisfaits). Ils pointent plusieurs avantages : la mutualisation des coûts, qu’il s’agisse des charges de gestion courante (56 % de citations) ou des travaux exceptionnels (54 %), la possibilité de participer aux prises de décision (38 %) et le fait d’avoir des voisins (16 %).

Évidemment, il y a aussi des points noirs. 28 % des copropriétaires interrogés se déclarent insatisfaits ! Leur grief ? Ils mettent en avant la difficulté à obtenir un consensus avec les autres copropriétaires (49 % des citations), les nuisances de voisinage (42 %) et l’obligation de se conformer à des règles communes (37 %).

Les charges de copropriété sont perçues comme élevées
Elles sont évaluées par les copropriétaires qui ont été interrogés à 12 % de leurs revenus. Deux tiers de ces dépenses correspondent à des frais de chauffage, de personnel et d’entretien. À cela s’ajoutent les travaux de rénovation. Un copropriétaire sur deux (51 %) estime que sa copropriété réalisera d’importants travaux de rénovation dans le futur : 29% à court et moyen terme (d’ici 1 à 3 ans) et 22 % à plus long terme (dans 4 ans ou plus). Le recours au crédit peut alors être nécessaire : 21 % des travaux de rénovation importants ont été financés par les copropriétaires avec un crédit (74 % comptant et 2 % avec des aides de l’État).

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée